Respiration par la bouche

8 Janvier 2019

 

     Il est facile de remarquer que certaines personnes dans votre entourage respirent la bouche ouverte. Même si cela peut être considérer mignon et attachant pour un enfant, cette habitude peut avoir des effets nocifs non seulement sur la santé bucco-dentaire, mais aussi sur la santé globale.

     Bien sûr, il arrive à tout le monde de respirer par la bouche lors de certaines circonstances, comme lors d’un rhume ou pendant un effort physique.  Cependant, la respiration buccale est problématique lorsqu’elle est pratiquée de longues périodes de temps comme pendant le sommeil ou tout au long de la journée.

 

Cause 

     Plusieurs facteurs pourraient mener quelqu’un à respirer la bouche ouverte.

     Tout d’abord, cela pourrait seulement être une habitude prise à un certain moment de la vie, pendant la jeunesse par exemple. Dans ce cas, le nez n’est pas obstrué, seulement pas utilisé.

      Dans d’autre cas, la raison pour laquelle la personne respire par la bouche peut simplement être parce que elle est incapable de respirer par le nez dû à une obstruction. Cette obstruction peut-être de différente nature. D’abord, il est possible que la personne soit allergique a des éléments de son entourage sans le savoir. Ces allergènes peuvent avoir des effets secondaires difficilement perceptibles comme l’inflammation des amygdales et des adénoïdes.  Lorsque ceux-ci sont enflés, ils peuvent bloquer la cavité nasale et obliger une personne à respirer par la bouche. Également, l’obstruction peut être involontaire et dû à des os trop gros dans la cavité nasale, ce qui bloque la respiration.

 

Effets

     Le fait de respirer par la bouche peut avoir plusieurs effets sur le corps d’une personne.

     D’abord, lorsqu’on respire par le nez, des enzymes synthétisent une molécule qui va être absorbée par le corps : le monoxyde d’azote. Celui-ci a plusieurs effets comme la diminution de la pression sanguine et donc une circulation plus fluide dans les organes, un effet anti-inflammatoire dans les artères, aide au système immunitaire, etc. Effectivement, un lien a été fait entre un taux de monoxyde d’azote bas et plusieurs maladies. Celles-ci comprennent les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux, des problèmes de digestion, l’Alzheimer, la démence, les dysfonctions érectiles et des problèmes de vessie. Le monoxyde d’azote n’est pas formé lorsqu’une personne respire par la bouche. Alors, les gens qui respirent par la bouche on moins de monoxyde d’azote dans leur corps, ce qui augmente les risques de problème de santé.

     En outre, les gens qui respirent par la bouche ont aussi tendance à avoir forte respiration ce qui incite les vaisseaux sanguins à se resserrer. Cela nuit à l’oxygénation du corps. En effet, les gens qui respirent la bouche ouverte respirent environ 10 à 15 litres d’oxygène par minutes comparativement à 4 à 6 litre pour les gens qui respirent par le nez Cependant, la saturation d’oxygène dans le sang est similaire dans les deux cas, soit de 95% à 98%. Cela signifie que les gens qui respirent par la bouche respirent « plus », mais n’ont pas plus d’oxygène dans le sang. Il est même possible d’observer des signes de fatigue chez les gens qui respirent la bouche ouverte dû à l’énergie perdue lors de leurs respirations.

     De plus, le fait de respirer par la bouche peu modifier la position des dents dans la bouche. En effet, au repos et la bouche fermée, la langue se trouve au palais. Puisque les os sont malléables, cette position assure l’équilibre des dents entre les joues et la langue. Effectivement, au repos, la langue se trouve sur le palais dur, dans le haut de la bouche. La langue a donc un rôle de « moule » pour le palais et les dents. Lorsque la bouche est ouverte, la langue se positionne naturellement dans le bas de la bouche. Dans cette position, il n’y a plus de force pour retenir les dents de se déplacer vers le centre du palais. Donc, les dents auront tendance à se déplacer vers l’intérieur de la bouche et donc déplacer les dents et enfoncer le palais. Cela mène à d’autres problème dentaire comme, comme une malocclusion, un « open bite », un maxillaire trop long, etc. Aussi, la maintenance de cette habitude peut être une raison pourquoi les dents de certains patients redeviennent croches même après un traitement d’orthodontie.

 Ouverture du palais selon type de respiration

 

 

 

 

 

Source image : http://www.australianallergycentre.com.au/not-just-a-blocked-nose-how-mouth-breathing-is-affecting-your-childs-growth-and-development/

 

Conséquences

     À la suite des effets mentionnés dans la section précédente, ceux-ci peuvent mener à des conséquences esthétiques ou à des désagréments au quotidien.

     Au niveau esthétique, la respiration avec la bouche ouverte peu mener au syndrome du visage long, autrement dit une combinaison de nombreux problèmes dentaires causés par la mauvaise position de la langue lorsque la bouche est ouverte qui donne l’impression que le visage de la personne est long. En fait, c’est le bas du visage disproportionnellement plus long accompagné d’un « open bite », développé parce que la bouche est constamment ouverte, qui donne l’impression du visage trop long. En fait, plusieurs problèmes esthétiques sont reliés au fait de respirer la bouche ouverte. Chacun est différent et réagit différemment.

     Les désagréments au quotidien que vivent les gens qui respirent par la bouche peuvent ressembler à des lèvres sèches, des ronflements, de l’apnée du sommeil, de l’oxygène moins saturé dans le sang et autres.

 

Solutions

     Plusieurs solutions s’offrent à celui qui respire la bouche ouverte. Dans le cas où le nez n’est pas obstrué, il pourrait suffire de faire une série d’exercice visant à corriger ce problème et perdre cette habitude. Dans l’autre cas, si le nez est obstrué, il faut se débarrasser de l’obstruction. Au Centre dentaire Deschênes, Dre Deschênes est formée pour vous proposer des solutions et vous référer aux bons professionnels au besoin (obstruction nasale). Dans les autres cas, elle peut vous aider à vous débarrasser de cette mauvaise habitude pour ensuite faire un traitement orthodontique pour des résultats durables et une meilleure santé pour le patient.

     Également, plus le problème est détecté jeune, mieux c’est. En effet, puisque celui-ci est en croissance, les os sont plus malléables et donc il est possible de corriger le problème avec des exercices et éviter des problèmes plus grave en grandissant, comme ceux ayant besoin d’appareils orthodontiques. Donc, prendre un rendez-vous dès l’âge recommandé (2 ans) est vivement conseillé pour diagnostiquer les mauvais plis le plus tôt possible.

 

Dre Isabelle Deschênes, dmd

logo Centre dentaire Deschênes

 Services complets, sourire parfait

Commentaires

Aucun commentaire
Ajouter un commentaire

Afficher tous les articles

PRENDRE RENDEZ-VOUS

HEURES D'OUVERTURE

Lundi:9:00 à 19:00

Mardi:8:00 à 17:00

Mercredi:8:00 à 17:00

Jeudi:8:00 à 16:00

Vendredi:Fermé

nous joindre

Centre dentaire Deschênes
98 Amyot, suite 130
Rivière-du-Loup, QC
G5R 3G3

Le téléphone :  418-860-DENT (3368)
Le télécopieur :   418-860-3390
Le courriel :   info@centredentairedeschenes.net